DRM, incitation au piratage

Tux juché sur l'épaule, je suis allée fouiner dans l'imposant rayon DVD d'un magasin du centre de Montpellier qui vend aussi des livres et de l'informatique et qui se prétendait, il y a quelques années, un agitateur de culture ou je ne sais quoi. À la suite de la campagne internationale contre les DRM, avec Defective-by-Design.org, et nationale, avec StopDRM, il fallait aller constater l'ampleur des DRM, ou techniques numériques de protection du droit d'auteur.

En principe, au dos du DVD flanqué d'un DRM, il y a une minuscule image, genre panneau d'interdiction en miniature et la notice Copy-Control, ou encore une phrase complète du style Ce DVD est protégé par un système anti-copie. Vous aurez peut-être besoin d'une loupe pour vérifier si un DVD n'a pas de DRM. Prenez le temps et demandez à un vendeur. En cas de doute, dites-lui que vous préférez ne pas prendre de risques. Si les DRM sur les DVD ne vous laissent même pas la possibilité de faire une seule copie privée, c'est en contradiction avec notre code de la propriété intellectuelle. Voir par exemple, Le DADVSI (droit d'auteur et l'internet) sur Libre-Fan.

Donc, Tux, comme bien d'autres gens, boycottent ce genre de DVD. Mais comment savoir si un DVD est affligé d'un DRM quand vous achetez un DVD en ligne ? Certaines boutiques en ligne peuvent le noter mais elles sont peu nombreuses. Sur StopDRM, J'ai lu que le site Alapage.com semble le faire. Mais c'est à vérifier sur le site et sur d'autres sites. Il me semble cependant que vous pouvez assez bien éviter les DVD avec DRM en raisonnant de la manière suivante à partir de mon exploration à Montpellier :

  • Presque toutes les éditions récentes de films récents ou non ont des DRM. Il y a ainsi une réédition des films (remasterisés) de Charlot avec DRM Vous pouvez trouver deux éditions d'un même western : l'un sera avec DRM (édition récente) l'autre sans DRM (édition moins récente)
  • Les DVD zones 1 ont probablement tous des DRM puisque l'équivalent américain du DADVSI est en vigueur depuis plusieurs années aux USA.
  • Quelques rares éditeurs n'ont pas recours aux DRM : j'ai remarqué certains DVD de Mk2, les éditions René Chateau, la collection Ciné-Club des éditions CMC ou CNC
  • Les éditions assez anciennes sont le plus souvent sans DRM

Où trouver des éditions pas trop récentes ?

DVD sans DRM en ligne ?

En ligne, je pense que si vous choisissez les DVD les moins chers vous ne devriez tomber que sur des éditions assez anciennes pour qu'elles soient sans DRM. Posez la question sur le site mais vous n'aurez peut-être pas de réponse. Donc, aucune garantie. Par exemple, il me semble bien avoir vu une édition sans DRM de Certains l'aiment chaud, célèbre film de Billy Wilder avec Marilyn Monroe et Jack Lemmon (Some Like It Hot), à Montpellier. Sur un site web, J'ai vu deux éditions, celle vue à Montpellier plus chère que l'autre qui me semble plus récente vu sa couverture. On y perd son latin. Il n'y a donc aucune garantie que les DVD que vous achèterez soient sans DRM.

Le mieux reste ... le marché local : Acheter des DVD, de qualité, sans DRM, au Vigan (Mondociné).

Les DRM sont une incitation au piratage

Ah, J'allais oublier le titre de ce billet. Tux voudrait donc voir Mulholland Drive en v.o. bien sûr et ce film ne risque pas de passer ni au Vigan ni à Ganges en v.o. et c'est bien trop vieux pour passer à Montpellier. Quelle drôle d'idée de tenir à ce film ! c'est justement un film qui a fait toute une histoire en France à cause de son DRM. Un malheureux acheteur a voulu faire valoir ses droits après avoir vainement essayé de le copier sur une cassette vidéo pour ses beaux-parents. D'un tribunal et d'une cour à l'autre, les jugements ont été dissemblables et finalement ce malheureux a été débouté (pour les détails, cherchez sur le web).

Nous avons regardé dans le gros rayon du magasin à Montpellier : DRM of course et Pierre, malgré sa meilleure volonté, ne le trouvera pas non plus sans DRM. Donc Tux, tu boycottes ! Tux est d'accord, oui je boycotte les CD et les DVD avec DRM mais Mulholland Drive lui trotte dans la tête, il s'indigne et il râle. Ces imbéciles qui nous cassent les pieds avec leur prétendu droit d'auteur alors que les films vendus en DVD ont déjà fait tout leur beurre dans les salles de cinéma...

Tux contre les DRM, harrypopof

(Dessin sous licence libre de harrypopof -- galerie d'images de StopDRM)

Tux montre les dents, on nous prend tous pour des contrefacteurs (que les DRM doivent bien faire rigoler), et moi je veux juste avoir la possibilité de faire une copie de sauvegarde, c'est aussi un principe, la copie privée doit pouvoir exister, sinon, c'est la porte ouverte à tous les abus. Un DRM peut aussi empêcher de regarder un DVD avec un appareil qui n'est pas un Sony par exemple, ou donner au DVD une date limite d'utilisation.

Tux a beau hésiter en songeant à son esprit résolument anti-piratage, il se dit qu'il ne reste plus qu'à trouver un site où on puisse télécharger Mulholland Park. Pas les sites où vous récoltez toutes sortes de saletés, pas un truc d'adolescents qui ne comprennent rien à ce qu'ils font et se croient dans le vent. Mais plutôt un truc plus sérieux de protestation contre le copyright abusif. Tux est résolument contre le piratage et n'est pas un consommateur qui veut en plus profiter du système mais une graine de cinéphile. Les DRM sur un ou deux films auxquels il tient le poussent à bout. Ah oui, vous trouvez que c'est facile de télécharger un film ? Il faut une connexion ADSL, un ordinateur récent et un temps fou et enfin, il faut trouver le film dans une bonne qualité et avec au moins des sous-titres en anglais. Épuisant !

Moi je suis au bas-débit, et il n'y a pas de place sur mon petit disque dur de 8Go (un film = 5 ou 6Go), me voilà donc bien protégée du piratage et réduite à lire les critiques des quelques films en DVD avec DRM que je reluque. La situation risque de devenir pire avec Micro$oft qui construit rapidement sa prison panoptique entraînant tout le reste et tout le monde dans son sillage, constructeurs de matériel, éditeurs de CD et DVD, sites de téléchargements payants, et tous les moutons et pigeons. Un jour prochain, si les choses continuent à évoluer dans le même sens désastreux il n'y aura plus qu'à fracasser l'ordinateur contre le pavé et ainsi se libérer, si une telle possibilité existe encore.

Tux en ville

Ah, vous vous demandez comment j'ai pu me balader dans un magasin avec Tux juché sur l'épaule sans me faire barrer le passage, les animaux étant interdits. Eh bien, c'est facile: presque personne ne voit Tux, et les rares personnes qui le remarquent, utilisateurs de GNU/Linux, sourient en connivence. Le magasin a un rayon informatique nul et les vendeurs ne doivent même pas savoir ce qu'est GNU/Linux. Tux est donc invisible pour eux.

Heureuse issue

Tux a fini par trouver ce DVD sur le stand de Mondociné, un beau jour et à un prix raisonnable. Tux a quand même voulu voir si cette histoire de DRM tenait bon. Aucun problème pour lire le DVD avec VLC et aucun problème faire une copie à titre privé qui permet de ne pas risquer d'abimer le DVD.

Ce serait donc du vent, ces DRM ? Ou alors, on a droit à juste une copie ? :-P