Bassel est mort

categories:

Bassel Khartabil Wikimedia Nous n’avions plus de nouvelles de Bassel Khartabil depuis octobre 2015.

Après avoir été arrêté, torturé et emprisonné en 2012 dans la prison Adra (Damas), il a été transféré début octobre 2015 vers une destination inconnue par des militaires.

Sa femme vient d’apprendre, aux environ du 1er août (2017), qu’il a été exécuté quelques jours après son transfert.

Bassel Khartabil était un Syrien très actif dans le logiciel libre (Firefox) et dans la culture libre (en particulier la licence libre Creative Commons). Il a été jeté en prison et exécuté parce que cette liberté d’esprit et de partage est considérée par la didacture syrienne comme une atteinte à son pouvoir.

Pendant son emprisonnement à Adra, il a pu communiquer un peu avec sa famille et ses amis. Il a compris que le code libre est un moyen de libération sociale et politique et donc une menace pour un régime totalitaire.

Dans une lettre à un ami de l’EFF (Electronic Frontier Foundation) avant son transfert, Bassel a écrit ceci (traduction non littérale) :

D’après mon expérience de 3 ans d’emprisonnement à ce jour, pour avoir écrit du code libre (principalement), je peux dire que les régimes totalitaires ressentent très fortement les dangers de la technologie pour leur pérennité. Et ils ont raison d’avoir peur car le code, c’est bien plus que des outils. C’est une éducation qui ouvrent l’esprit des gens encore jeunes et qui fait avancer les nations. Qui peut arrêter ça ? Personne…
Je suis en prison mais il y a encore des milliers, sinon des millions dehors qui ont mes mains et mon esprit, qui écrivent du code et qui bidouillent et ils continueront toujours à le faire, quelque soient les mesures idiotes que prennent ces régimes pour arrêter le mouvement.

Tant que vous tous dehors, vous faites ce que vous faites, mon âme est libre. La prison n’est qu’une entrave physique temporaire. — Texte en anglais sur le site de l’EFF : Bassel Khartabil, In Memoriam

Si vous n’aviez pas entendu parler de Bassel, vous pouvez lire l’article de Wikipédia et le billet de Framablog : #FREEBASSEL Lettre de soutien au syrien Bassel Khartabil (traduction de la lettre originale).
Pour ceux qui lisent l’anglais, voici le recueil publié début novembre 2015, qui rassemble des textes rédigés par plus de 40 personnes proches de Bassel : The Cost of Freedom: A Collective Inquiry. J’avais commencé à le lire, il y a quelques temps, après avoir vainement cherché des nouvelles de Bassel.

Les prisons syriennes et les « disparus » ont fait l’objet d’un documentaire d’Arte qu’il a été très simple de télécharger grâce à Qarte.

L’œuvre de Bassel Khartabil continue :

  • à travers le projet de reconstruction de Palmyre en 3D qu’il avait lancé (avant la destruction par les daechs).
  • à travers le “Bassel Khartabil Memorial Fund” mis en place par Creative Commons, à la demande de la famille de Bassel. Ce fond est destiné à soutenir la culture libre et leurs communautés dans les pays arabes.
  • à travers les gens qui font du code libre, contribuent aux logiciels libres et à la culture libre, à l’ouverture et au partage de la culture et des connaissances, dans le monde entier.

Je rajoute ceci à la fin de l’année 2017, c’était inutile ou trop dur à écrire avant (je ne suis pas journaliste) :
  • Il n’y a pas eu de déclaration officielle du gouvernement syrien. La femme de Bassel a été informée par un officiel qui a vu le document ou a transmis une copie
  •  ;

  • D’après ce que j’ai pu lire sur d’autres exécutions par les militaires, Bassel a probablement été exécuté par pendaison
  • .

Le côté secret de ces emprisonnements et de ces jugements hors-la-loi donne à certains l’occasion de faire les malins en niant la réalité de cet événement ou l’innocence de Bassel Khartabil et en affirmant le bon droit du régime syrien.
C’est désastreux de lire de pareilles ignominies sur le célèbre site web de nouvelles sur les logiciels libres et la culture libre, Linuxfr.org, dont le fondateur est un type honorable. Les commentaires sont acceptés en raison de la liberté d’expression. Puisqu’aucun journaliste n’a pu interviewer Bassel dans sa prison ni avant son exécution, il n’y a pas d’autre preuve que les paroles de la femme de Bassel. La négation paraît donc facile à certains.

J’ai écrit à Framsoft pour leur demander de faire un tout petit billet signalant la mort de Bassel. Il me semblait que c’était logique puisque l’épuipe de Framablog avait publié #FREEBASSEL Lettre de soutien au syrien Bassel Khartabil.
La réponse a été que ce n’était pas nécessaire et qu’on ne pouvait rien écrire d’autre que ce que les journeaux avaient publiés.

Cette réponse m’a donné l’impression (j’espère bien qu’elle est fausse) que certains commentaires insensés sur Linuxfr ont semé le doute dans l’équipe de Framablog.

Commentaires

Hello,
En cherchant des infos pour installer FFox sur Debian 9, je suis tombé sur ton site Smile
Juste un petit témoignage du terrain qui fera peut-être comprendre l'attitude de l'équipe de Framablog (dont je ne fais pas partie).
Si tu vois mon site (cf. mon mail), dans références, tu verras que je bossais en Syrie quand la situation a commencé à dégénéré, j'y promouvais le libre dans l'éducation. C'était difficile à cause de l'embargo américain : google code, sourceforge empêchait le téléchargement de logiciels libres si ton IP était syrienne (suite à une loi US les obligeant). Avec du libre, ce n'était pas trop gênant, car on pouvait le faire héberger ailleurs Smile (et merci aux porteurs de projets libres d'avoir hébergé leurs logiciels sur d'autres sites n'appliquant pas cet embargo, comme par exemple Chamilo suite à mes retours leur expliquant le problème :)) Avec du proprio c'était plus embêtant, comme par exemple Adobe qui empêchait de distribuer l'extension pour Firefox si on était en Syrie, heureusement depuis l'HTML5 permet de regarder des vidéos sans être dépendant d'une techno proprio.
Un jour alors que j'allais bosser à Damas, en mars, il y avait un bruit énorme dans les rues, des milliers de gens défilaient... ouch ça y est, c'est la révolution ? Non c'était des syriens qui soutenaient Bachar El Assad. Pendant des heures ça défilait...
Le soir, je rentre à la collocation, et regarde les infos sur france24, donc un média occidental. Ils diffusent les images du défilé, mais... en disant que les syriens défilaient contre le gouvernement. Tout ça pour dire, quand il y a une guerre, il y a du pognon en jeu. Quand il y a du pognon en jeu, bin... faut faire gaffe à ce qu'on entend ou on lit, et je ne serai pas étonné que c'est la sage attitude qu'a adopté l'équipe de Framasoft.
Pour se faire un avis sur le sujet, il est intéressant de consulter les 2 propagandes : celle de l'occident via les médias traditionnels que l'on regarde en France, celle des autres parties (sputniknews, médias iraniens, syriens, libanais...). Jusqu'à présent, je n'ai trouvé qu'un média neutre sur le sujet (par rapport à ce que j'ai vu sur place, et des témoignages des amis syriens), et en France en plus : Le media TV : il ont fait une vidéo sur le sujet, par un libanais qui n'est franchement pas pro Assad, mais ouche, qu'est-ce qu'ils ont ramassé en France suite à cette vidéo... Ils ne fallait pas contredire le point de traditionnel des médias français, ça vaut le coup de la regarder. Voilà... c’était juste pour donner un point de vue et espérant t'apporter des éléments de compréhension vis à vis de Framasoft. Bonne continuation ! Et merci pour tes articles sur le libre Icon wink

Merci beaucoup pour ton commentaire, G. je me doute que la situation est très complexe et qu’il n’y a pas de révolution. Je regarde très peu les médias. Il m’a semblé que le documentaire Disparus, la guerre invisible de Syrie (passé sur Arte 2015, merci Qarte), n’est pas de la propagande.

Dans le cas de Bassel, je m’en tiens à des choses très simples : si on a fait un article à une époque pour le soutenir, on devrait au moins dire qu’on a appris sa mort. Il me semble aussi qu’il y a eu des témoignages dignes de confiance pour dire que c’était un type bien ou alors l’EFF est totalement nul (ils sont assez nuls en logiciels, genre Disconnect, Privacy Badger).

Merci aussi de ton témoignage qui devrait encourager tous les gens du Libre à utiliser des plateformes libres et non pas les Sourceforge, Github, etc. Icon wink

Quant à Firefox sur Debian 9, tu voudrais sans doute la version Release de Firefox et non pas la version ESR fournie pas Debian. C’est vrai qu’on a l’air un peu plouc avec notre antique ESR mais en même temps, on a moins de travail pour la configuration de Firefox qui doit être revue à chaque nouvelle version Sad

À part télécharger l’archive Firefox disponible chez Mozilla, je ne vois pas comment faire pour avoir la version actuelle.

Merci pour tes retours.

Pour debian j'ai retrouvé la méthode que je cherchais : http://libre-software.net/how-to-install-firefox-on-ubuntu-linux-mint/

Ce qui est pratique c'est que ça met par la suite automatiquement les MAJ de FFox.

Et si entre temps FF esr a une nouvelle MAJ qui va écraser le raccourci :
sudo mv /usr/bin/firefox-esr /usr/bin/firefox-esr-old
sudo ln -s /opt/firefox59/firefox /usr/bin/firefox-esr

Ah oui, la page que tu mentionnes rappelle nos installations de Firefox avant Ubuntu et aux débuts d’Ubuntu Smile et merci pour l’astuce pour Firefox ESR.

Triste de voir qu'on tue des gens pour leur liberté de penser…
Concernant Fram*soft, ça ne me surprend pas, comme wiki*edia ces sites ne font plus que demander de l'argent…
Ces deux sites partagent beaucoup de points (négatifs), comme un réel soucis de communication qui reste assez dictatoriale.
Personnellement, bien qu'adepte du libre, j'évite au maximum ces deux sites que je trouve pernicieux.

Bonjour Januor,

Framasoft est resté muet au sujet de la mort de Bassel Khartabil mais Wikipedia a publié un billet très clair.

Framasoft et Wikipedia ont certes des défauts mais est-ce qu’ils ont des points communs ? Ce sont deux aventures bien différentes, non ?

Wikipedia est surtout le reflet de ses rédacteurs bénévoles dont un nombre croissant utilise la notoriété pour faire passer des idéologies nauséabondes ou semble incompétent. Les bénévoles des premières années semblent avoir disparu et la qualité des articles est souvent décevante ou les articles ne sont pas mis à jour. Il est évident que la discussion entre les bénévoles est souvent difficile. Il est compliqué d’arriver à un accord quand les gens ont des vues opposées.

Il faut de l’argent pour tout, c’est assez inévitable. En restant critique, on peut reconnaître que Framasoft fait de bonnes choses pour les gens : Les Patachouz, pour les sortir des GAFAM.
Concernant PeerTube, je trouve qu’on pourrait faire plus simple mais est-ce que ça plairait aux accrocs de Youtube ?