M$Windows n'est pas un choix libre

tags:

Les utilisateurs de M$, qui représentent environ 90% des utilisateurs de l'informatique, s'en plaignent constamment. S'il s'agissait d'une marque de voiture ou de machine à laver, plus personne ne l'achèterait.

Ont-ils choisi M$ ? Le choix vous est-il donné quand vous achetez un ordinateur, même d'occasion, d'accepter ou de refuser M$Windows ? Vous a-t-on même remis un CD-Rom d'installation de Windows ? C'est ce qu'on appelle de la «vente liée», qui est illégale.

La vente liée, c'est attacher un produit quel qu'il soit à un autre, ou en forcer la vente dans une quantité donnée (appelée aussi «vente par lots»).

En résumé, il est illégal de vous vendre Windows ou tout autre logiciel avec un ordinateur si vous n'en voulez pas. C'est de la vente forcée. Windows représente environ 20% du prix de l'ordinateur.
Lisez aussi «Centre de Détaxe Windows, Remboursement des copies de Windows indûment facturées aux consommateurs» sur Linux-center.org et surtout les pages «Groupe de travail Détaxe» du site de l'AFUL.

La plupart des gens pensent que le nom correct du type de logiciel appelé «traitement de texte», c'est «Word». La plupart des organismes de formation ne parlent également que de «Word».

Tout cela est compris dans le mot «monopole». Selon la conception économique de l'Europe ou des USA, mélange de capitalisme et de libéralisme, cette pratique est encore tenue pour illégale et contraire à la concurrence. S'étonner de ce que M$ puisse avoir ce monopole mondial n'est vraiment pas une attitude révolutionnaire. La Commission européenne a essayé de freiner ce monopole.

Signez la pétition contre les «racketiciels» lancée par le groupe «Détaxe» de l'AFUL en avril 2006.

Le logiciel libre est menacé par les brevets mais aussi par M$ qui semble prêt à l'attaque dès qu'IE, par exemple, perd des adeptes — c'est la faute à Mozilla-Firefox avec ses 50 millions de téléchargements en 171 jours;-) Pour les brevets, ouf le danger semble passé.

Apple, aussi, est en situation de monopole alors qu'il est possible d'installer GNU/Linux sur une machine Apple (Ubuntu et Debian ont prévue une version spéciale PPC) — le monopole de M$ est juste beaucoup plus flagrant !